AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soirée gourmande {Déconseillé aux -16 ans} [ PV Russel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Soirée gourmande {Déconseillé aux -16 ans} [ PV Russel ]   Lun 24 Aoû - 0:39

La nuit tombait doucement sur Paris. Il faisait frais à l'extérieur, pour ne pas dire froid en cette soirée de janvier. Pourtant, le jeune homme qui avançait dans la rue n'était pas des plus chaudement vêtus. Oh, il n'était pas tellement découvert non plus, pas comme les jeunes filles qui se promenaient sur le trottoir autour de lui. Elles, par contre, retenaient facilement l'attention de par le peu d'épaisseurs qui recouvraient les corps souvent jeunes, voire adolescents.

Shane passa sans trop regarder, désireux de rejoindre une rue un peu en amont où, il le savait, il pourrait travailler ce soir sans trop de dérangements. Pas qu'il ait son coin réservé. Il fallait bien dire qu'il ne venait pas tellement souvent, malgré des temps durs ses dernières semaines. Mieux valait ne pas y penser, d'ailleurs. Il secoua un peu la tête, faisant virevolter ses cheveux mi-longs châtains. De toute façon, bientôt, il aurait de l'argent. Et légalement cette fois.

Le jeune homme avait enfin retrouvé un travail en tant que vigile, à l'hôpital. Il avait du se montrer plus convainquant qu'il ne le pensait, parce qu'il doutait d'être tout à fait en mesure d'affronter un vampire si l'un deux venait à aller chercher du sang sur son lieu de travail. Ça n'était pas pour rien que certains chasseurs avaient des implants. Il semblait clair que ce n'était pas pour les effets secondaires qu'ils faisaient ce choix. Choix couteux par ailleurs. Douteux, aussi.

Comment pouvait-on vouloir passer sa vie à courir après des vampires ? Ça, par contre, il ne comprenait pas. Ça n'était pas les exemples qui manquaient autour de lui. Son histoire familiale était assez riche dans le domaine. Les Vampires étaient une plaie, parfois, mais il ne les trouvait pas franchement pires que les humains. La différence, était que pour une fois, l'Humanité était la proie. Et comme toute proie, certains préféraient se plier de bon cœur aux exigences des plus forts. D'où les Transfuges. Eux le laissaient généralement pensif. Il ne tenait pas à jouer les larbins des Suceurs d'hémoglobine, mais, à choisir, ça restait la solution la plus intelligente. Enfin... Ça n'était pas son affaire et ça ne lui remplirait pas la panse ce soir.

Il bifurqua et ralentit. La rue était un peu plus sombre que la précédente, quelques uns des lampadaires n'ayant plus d'ampoules en état. Sur les trottoirs, quelques adolescents et adultes déambulaient, certains clairement aguicheurs, d'autres plus discrets. Les autres étaient des clients, pour le plupart. Shane alla se poser dans un coin et leva la tête vers le ciel. Malgré les lumières, il apercevait quelques étoiles. Ce devait être une belle nuit, vu de la campagne.

Il soupira et ôta ses mains des poches de son jean moulant, troué au niveau de la cuisse gauche et du genou droit. Son léger haut vert aux manches longues près du corps ondula un peu, alors qu'il se redressait pour apercevoir qui serait la première personne à bénéficier de sa compagnie, saluant au passage un petit blond qui revenait. Il finit par repérer un homme entre deux âges, sans doute marié vu le tassement de ses épaules et l'espèce de timidité qu'il affichait. Sans la moindre hésitation, le vigile alla vers lui.

Il quitta l'hôtel et revint là où il s'était arrêté contre un mur, trente minute plus tôt. Dans la poche avant de son jean, l'argent attendait sagement que son nouveau propriétaire le fasse passer entre de nouvelles mains, de façon plus conventionnelle cette fois. Shane savait cependant que la soirée commençait tout juste. Ne comptant pas revenir souvent exercer ce genre d'activités, il avait tout intérêt à se montrer efficace ce soir.

D'ailleurs, ses yeux venaient à nouveau de repérer une proie, avec qui le challenge serait sans nul doute un peu plus piquant que pour son précédent client. Un sourire éclaira brièvement son visage et son regard trop souvent lointains. Au moins aurait-il la satisfaction, pour cette fois, de se taper un type qui avait de l'allure. De longs cheveux blonds, un port nettement plus fier que la plupart des mecs qui s'aventuraient par là et des vêtements qui paraissaient de trop bonne facture pour qu'il n'ait pas un tune.


« Hey, mon grand ! Ça te tente un peu de compagnie ? »

{ Mention très explicite de prostitution + diverses choses que je spoilerai pas. Bref, pour les moins de 16 ans, je vous déconseille de poursuivre. }
Revenir en haut Aller en bas
Russel Moonbridge
† Vampire †

avatar

Date d'inscription : 08/07/2009
Nombre de messages : 28
Age : 30
Maître : Morte, mais pour de bon.
Esclave : Plus pour le moment, ça reviendra bien.
Métamorphose : Nuée

Feuille de personnage
Tell me more:

MessageSujet: Re: Soirée gourmande {Déconseillé aux -16 ans} [ PV Russel ]   Sam 19 Déc - 4:13

Il y est parfois des élans narratifs irrépressibles, des emportements scripturaux, qui vous assaille sans que vous puissiez les réprimer. Est ainsi des manies, fort étranges, tel que le besoin impérieux d'aller acheter du coca cola quand votre réfrigérateur se retrouve vide, ou encore l'emportement gracieux d'un programmateur voyant le prix de la carte graphique de ses rêves baisser. Deux lubies qui pourraient paraître totalement déplacées aux yeux de l'individu lambda, profane de l'importance des objets suscités. Dans le même genre, on pourrait admettre que l'attitude du péquin allant remplir sa grille de loto religieusement tous les vendredis s'accorderait à ce même besoin, désir physique et obsessionnel, de reconnaissance de sa personnalité. Je bois du coca donc je suis, j'ai une belle carte graphique donc je suis, j'ai rempli ma grille de loto donc je sus... jusqu'à l'arrivée des résultats, enfin à ce moment là, instant immobile et immortel, to be or not to be, le genre Hamlet quoi.

Dans le cas de Russel, ça n'était certainement pas religieux. Cela lui était même formellement interdit pour une sombre histoire de canines sur-développées et de régime alimentaire non reconnu par Mère Nature, grande salope toujours à fourrer son nez où ça ne la regardait pas et a obligatoirement se mettre du coté des humains. Vous ne me croyez pas? Suffisait de voir : Les lieux sacrés? Interdit ! La lumière du soleil ? Interdite ! L'argent … Autorisé ! … Euh, interdit. Que l'on vienne me corriger cette erreur immédiatement dans la liste avant qu'il n'y ait quelques soucis avec la population vampirique novice lisant ces quelques lignes.

Bref, toujours était-il qu'en lisant ces quelques lignes écrites par la narratrice de Shane, Russel avait eu un de ses emportements irrépressibles. Il fallait comprendre que certaines expressions avait le don de choquer le pauvre vampire, qui du haut de ses trois cents cinquante ans était pétrit de vieux principes. Ainsi, l'homme ne pouvait admettre de lire, je cite « Au moins aurait-il la satisfaction, pour cette fois, de se taper un type qui avait de l'allure. ». Car que l'on soit bien clair, c'était Russel qui se tapait les gens, et pas l'inverse. Et l'on ne parlait pas de position puisque l'expression pouvait tout autant être utilisée par le passif, que l'actif, mais plus du simple fait que l'initiative de la chose devait toujours expressément venir de lui. Dans l'idéal, il appelait, la ou les personnes se déplaçaient pour satisfaire son bon vouloir et c'était là l'Ordre Naturel des choses.

Ordre Naturel Des Choses n'étant pas à confondre avec sa vicieuse cousine Mère Nature. Déjà, il y avait une différence majeure de sexe entre les individus qui rendait par défaut, ONDC beaucoup plus sympathique que MN. Le vampire rajouterait juste qu'il vomissait le cliché comme quoi un gay aimait forcément sa maman. C'était faux, archi faux, archi archi faux... et argumenté. Et lui n'aimait Mère Nature, d'ailleurs, il ne s'appelait pas Nature - mais répondait volontiers à son appel, parce que c'est connu, l'appel de la Nature c'est fort- et n'avait donc aucun lien de parenté avec la dame.

Ce que le blond faisait dans ce quartier désert? Il était venu acheter une arme pour Solveig. Elle n'en avait pas outre mesure, le besoin, mais il préférait s'assurer que sa colocataire fut bien à l'abris. Il songeait même à prendre un plus gros calibre pour lui-même dans la mesure où héberger une jeune femme un peu fragile, pas tout à fait nette pouvait lui apporter quelques ennuis. L'homme n'avait rien contre avoir un peu d'animation, mais quand cela dépassait un certain seuil... L'âge, vous comprenez. Toutefois, ces quartiers lui déplaisaient fortement. Ce n'était pas la puanteur du danger : il était vampire et plus tout jeune, comptait sur son charme autant que sur ses capacités de monstre de roman stockerien. Non, c'était plus l'étalage de chair, de l'adolescente à la grand mère, à des choses encore plus étrange et pas forcément plus naturelle que les vampires. Il préférait éviter les mâles du regard des fois de trouver quelque chose à son goût et de s'énerver encore plus. Russel Moonbridge n'avait aucune affection pour ce qui était plus ancien que lui, et ainsi, le plus vieux métier du monde ne lui apparaissait pour rien d'autre que quelque chose de répugnant.

Par ailleurs, se faire appeler « mon grand », quand bien même il atteignait presque les deux mètres, qu'il avait ignoré la première dizaine d'appels au détour des rues, grincé des dents passé la quinzième et accéléré le pas, il n'était pas sûr d'apprécier. Russel se retourna calmement pour faire face à la plus jolie catin qui lui eut été donné de voir. Dommage pour lui le concerné, l'emploi le révulsait vraiment.


« Si tu laisses tomber le « Mon grand », ça peut se discuter. Rien à branler que tu tapines mais si tu prends l'accent et le vocabulaire, on doit surement t'occuper la bouche plus qu'à son tour. Parce que franchement, j'ai rien contre les gironds mais niveau langage, ça file pas trop envie d'astiquer les cuivres. »

Pour l'amabilité, on repasserait. Ceci dit, l'autre était venu se faire sauter, et quant à faire des courbettes, c'était uniquement pour mettre plus en valeur un postérieur que le vampire devinait comme fort appétissant. Russel reprit, plus aimable et un tantinet moins hypocrite sur la tournure des phrases :


« Je n'ai rien contre ta compagnie mais on ne peut pas dire que l'endroit fasse exploser ma libido. Et j'avoue que quelque chose m'intéresserait plus que de te passer dessus... Si tu prends aussi les commandes un peu plus exotiques. »


Le ton avait changé, lourd de charme, la voix plus grave, et le sourire enjôleur. Russel tendit la main vers le visage de la prostituée masculine, lui effleurant la joue, sans faire un faux pli sur son costume armani bleu nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soirée gourmande {Déconseillé aux -16 ans} [ PV Russel ]   Jeu 24 Déc - 21:19

[Navrée pour l'attente *se met à genoux en espérant un pardon*]

Le sourire déserta un instant son visage et son regard se durcit. Pris de court par l'apostrophe de l'homme, qu'en toute sincérité il pensait voir passer devant lui sans décocher un regard de sa part, il ne s'était en tout cas pas attendu à une telle répartie. Sa belle assurance envolée l'espace d'une seconde, il l'écouta en se recomposant un air un peu plus lointain. La maitrise de l'argot du blond méritait une palme. Si ça n'avait pas été à lui qu'on s'adressait, il eut pu apprécier. Pour l'heure, il se retenait de répliquer qu'il pouvait passer ailleurs si la présence de prostitués constituait une gêne pour lui.

Parfois, le châtain s'interrogeait sur le genre humain. Pourquoi donc passer par une telle rue si on n'était pas intéressé ? Le quartier déserté représentait un réseau de voies désertes assez complexe pour que l'on puisse esquiver facilement ces endroits. En-dehors des hôtels malfamés, il n'y avait pas grand chose, et la circulation était bien loin d'y être infernale. En somme, on s'y déplaçait aisément.

L'autre éclaira vite sa lanterne. Alors que son ton changeait, se faisait plus doux, caressant, que sa main effleura la joue du brun, il lui proposait autre chose. Ah, oui, bien sûr, si c'était un vampire, tout s'expliquait. La logique d'un mort ne suivait pas celle du commun des mortels. Qu'il passe par une rue fréquentée par des putes alors qu'il n'était pas intéressé n'avait plus rien d'illogique. Ou si peu. Non, Shane ne faisait pas exprès d'être bête, il ironisait. Son sourire le façade empêchait l'autre de connaître le cours de ses pensées, du moins l'espérait-il. Se sentant alors protégé, il se permettait de se moquer.


« Allonge et j'prends tout c'que tu veux. »

Shane retint un « mon chou » un peu moqueur et décocha son plus beau sourire charmeur. Le costume bleu nuit Armani ne cachait pas grand chose de la carrure de l'autre et tout sportif entrainé qu'il soit, il n'était pour l'heure ni armé, ni confiant pour faire face. Mieux valait ne pas tenter le diable, qu'il soit loup, chauve-souris ou gentil corbeau. Quoi que dans le cas du blond, gentil n'était pas le premier mot qui lui venait à l'esprit.

« En-dehors d'délires zoophiles ou toutes aut' choses du genre. »

Que ce soit bien clair. Il s'offrait à qui payait, d'accord, mais même l'indécence avait sa limite. Il voulait bien se montrer coulant, mais à une ou deux reprises, on lui avait fait des propositions franchement tordues. En-dehors de ceux au complexe d'œdipe pas franchement réglé ou des grands soumis/dominateurs - rayez la mention inutile - qui fréquentaient le coin, il avait eu droit à quelques frayeurs. Déjà que les premiers lui filaient la chair de poule...

« Donc, dis-moi c'que tu veux et je verrai c'que j'peux faire pour toi... »

Ni mon grand, ni mon chou. A force de trainer au milieu des autres, il lui devenait difficile de ne pas se calquer sur eux. A côté de lui, d'ailleurs, un jeune rouquin qui ne devait même pas dépasser les dix-sept ans repartait avec une femme couvert de maquillage. Ou, plus précisément, avec un pot de peinture qui avait forme de femme. Il détourna le regard pour observer un peu plus le beau blond, maintenant en attente de sa réponse. Non, vraiment, les hommes comme lui étaient rares ici. Il n'était pas possible qu'il fut simplement humain. Il paraissait trop sûr de lui, était visiblement trop riche et, en toute sincérité, Shane devait avouer qu'il en avait sa claque de se taper des transfuges aux délires de pseudo-vampires (mais c'était bien les seuls à avoir les poches pleines...). Qu'ils se fassent donc mordre, si ça les tentait tant, il y aurait bien un suceur de sang pour les satisfaire. Lui n'aimait pas franchement l'hémoglobine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soirée gourmande {Déconseillé aux -16 ans} [ PV Russel ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée gourmande {Déconseillé aux -16 ans} [ PV Russel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Fallen † :: { Territoire Déserté }-