AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hayden Lacroix [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hayden Lacroix
† Rebelle †

avatar

Date d'inscription : 27/08/2009
Nombre de messages : 24
Age : 28
Doublon : /
Maître : Aucun
Esclave : Lydia?
Métamorphose : En larve, quand c'est l'heure de dormir.

Feuille de personnage
Tell me more:

MessageSujet: Hayden Lacroix [Terminé]   Jeu 27 Aoû - 15:54

Identité

Nom : Lacroix
Prénom : Hayden
Surnom : Hayd'
Âge & Date de Naissance : 28 ans, né un 15 avril, bélier ascendant bélier.
Groupe Sanguin : A-
Emploi : Chasseur/Mercenaire
État Civil : Célibataire
Groupe : Rebelle

Descriptions

Caractère :

Hayden a un caractère très secret, très discret. Pas effacé, loin de la, il sait ce qu'il veut et ne se dérange en général pas pour le faire savoir. Non, il est juste discret sur ce qu'il pense ou ressent et préfère éviter ce genre de conversation. C'est aussi quelqu'un de très flegmatique.

Bien qu'il cache quelques sombres secrets sur un passé peu glorieux, et qu'il se soit livré à quelques actes condamnables, il est loin d'être mauvais. Différent événement lui ont fait prendre conscience que sa manière d'agir extrémiste n'arrangeait pas les choses. La situation actuelle lui paraît désespérée pour les humains, et il ne peut s'empêcher de voir les vampires comme des envahisseurs impossibles à vaincre. Mais plus que tout, c'est le manque de réactivité et d'organisation de sa propre espèce qui l'agace. Il aura fallut attendre longtemps pour que la Fédération voit le jour, et nombre d'humains aident les vampires.
Pourquoi? Cette question ne cesse de le tourmenter. Et avec l'âge, au cours des batailles et des rencontres, il s'est fait beaucoup plus solitaire et taciturne. Pas froid, pas insensible, il s'est juste forgé une carapace pour résister du mieux possible.

Il est d'une nature assez tranquille, aime les choses simples. En dehors de sa vie de mercenaire, il a une planque dans le vieux Paris. Il apprécie l'endroit pour le fait que personne ne lui porte la moindre attention, ou alors en tout cas pas pour ses activités en tant que Chasseur.
Parmi ses passions, il y a la cuisine, en tant que grand gourmand, les armes à feu, qu'il a apprit à apprécier et le dessin. Il a d'ailleurs lui même dessiné tous ses tatouages, dont il est couvert à bon pourcentage.

Apparence :
Le chasseur à les cheveux relativement court, coupés a la va vite. Il ne les laisse jamais pousser, des cheveux longs offrant une trop bonne prise aux ennemis. Il a les yeux brun-vert, la peau claire, et les cheveux châtain foncé. Tout son torse, son dos, ses bras, son abdomen et une partie de ses cuisses sont recouverts par différents tatouages qui s'accordent bien. Hayden atteint 1m80, est plutôt musclé du fait de sa profession, et s'habille en général sobrement. Vêtements près du corps, permettant de se mouvoir sans problème, toujours dans les tons sombres lorsqu'il part chasser, et avec un peu plus de couleur le reste du temps. Son aspect général est assez débraillé, ses vêtements sont usés pour la plupart.

Sa veste est courte, noire, le serre assez bien et surtout, doublée de Kevlar. L'avantage est d'amortir certains coups et de pouvoir camoufler des armes en dessous sans que les formes de celles ci ne ressortent trop.
Il porte aux poignets deux bracelets en argent, ainsi qu'un collier en argent autour du cou, pour se protéger essentiellement, et puis tant qu'on y est, l'argent c'est joli.

Maladies : /


Lieu d'habitation :
Dans le même immeuble pourris que Shane, la porte d'à côté. L'appartement est peu meublé, et malgré l'endroit vétuste, la porte est munie de différentes serrures et protections, qui rendent les intrusions en son absence vraiment difficile. Pour accueillir les plus téméraires, un fusil à pompe relié à la poignée est prêt à faire feu sur le premier malheureux qui oublierait d'en retirer la sécurité.

Le reste de l'appartement est en bordel, et relativement couvert de poussière. La seule pièce épargnée par la tornade est son « labo ». Il s'agit de l'endroit ou il répare ses armes, prépare certaines de ses munitions ou son matériel pour travailler. Il possède aussi un petit atelier de chimie, et bricole beaucoup la bas dedans.
Lydia est la seule personne à pouvoir entrer chez lui en toute sécurité, même sans son accord, et en tant que vampire, elle y a été invité il y a quelques mois seulement.

Armes :
Chacune des armes de Hayden porte, autour de la poignée, une chaîne en argent, visant à empêcher ses ennemis à canines de le désarmer trop facilement ou de se saisir de ses armes. On sait jamais.
Principales :


Sig Sauer P229

Calibres : 9mm, .357 Sig, .40
Capacité : 12 coups
Hayden utilise son P229 conjointement au Browning High-Power comme arme principale. L'avantage du P229 est sa variété de calibre, sa puissance de tir, la distance à laquelle il tire, et surtout, le nombre de coups. Pour un tel calibrage, arriver à 12 coups n'est pas commun. Ça en fait une excellente arme de poings et de courte distance. Hayden y tient beaucoup, comme à toutes ses armes.
Le porte dans son holster d'épaule droit.

Browning High-Power

Calibre: 9mm Para
Capacité: 13 coups
Connu pour être l'un des meilleurs pistolet au monde, le Browning HP excelle dans presque tout. Réputé pour être le plus précis des pistolets de poings, l'un des plus rapides à charger et à décharger, avoir une bonne puissance de feu, un recule très acceptable et un poids léger, il ne possède qu'un défaut, la fragilité. L'arme a besoin d'être nettoyée et entretenue plus souvent que les autres, et en cas de gros choc, d'enrayement, il faudra plus de temps pour la réparer. Hayden s'en sert donc contre les cibles mouvantes, les créatures agiles, ou lorsqu'il doit agir rapidement et précisément. Le Browning HP est son petit chouchou, il dort avec, le garde avec dans la salle de bain, et ne s'en sépare jamais.
Le porte dans son holster d'épaule gauche.

Machettes

La machette, arme blanche redoutable et efficace, pouvant trancher tout et n'importe quoi, surtout les vampires, lorsqu'elle est en argent. Hayden en possède plusieurs, mais une seule d'entre elle possède une couche d'argent par dessus, qu'il repasse régulièrement histoire d'en garder l'efficacité.
Sa machette est un modèle militaire muni d'une sangle et d'un manche spécial qui en facilitent l'utilisation. La porte dans sa sangle dorsale. En porte une autre dans une de ses bottes.

Couteaux Papillons

Maniable, petit, pratique, et facilement dissimulable un peu partout. La lame est juste assez grande pour atteindre le cœur, et elle pénètre comme du beurre dans la boite crânienne. Mortellement efficace donc, surtout lorsque les lames sont couvertes d'argent. En cache un dans une manche, plusieurs dans différentes poches, et encore un attaché à sa cuisse droite, pour pouvoir s'en saisir rapidement.


Armes secondaires
L'artillerie lourde en gros, utile quand il faut tailler dans la bidoche.


Desert Eagle .50AE (Action Express)

Calibre: .50AE
Capacité: 7 coups
Plus rapide qu'un fusil à pompe, fait des gros trous, rapide, relativement précis si on sait s'en servir, cet engin de mort compte beaucoup d'avantages. Son seul défaut est son chargeur limité, comme tous ceux des engins lourds. Hayden s'en sert lorsqu'il faut impressionner ou réduire rapidement un ennemie en charpie. Le porte dans son holster de dos.

Vepr 12

Calibre : 76mm
Capacité: 8 coups
Semi-automatique
Quoi de plus efficace qu'un fusil à pompe semi-automatique à grande capacité? Un dont on peu changer le chargeur très facilement, en cas de besoin? Compacte et facilement transportable? Un must-have absolu dont notre chasseur essaie de servir dès qu'il en a l'occasion, pour la jouissivité de la chose.

Implants : En possède un. Il a des saignements de nez et des migraines lorsqu'il est fatigué ou qu'il se nourrit mal, et dois faire attention a ne plus boire trop d'alcool. L'opération lui a laissé des séquelles aux yeux, il doit porter des lentilles mais ne verra plus aussi bien qu'avant. Sa vue continue de baisser avec le temps.

Autre :
Il a suivit des cours d'ingénierie et de chimie assez avancés, et continue de se perfectionner la dedans quand il le peut. Il le fait pour deux raisons, l'avantage par rapport à son métier, et l'intérêt qu'il éprouve pour le sujet.

Il est totalement bisexuel.

Fume énormément. Au début c'était pour se calmer, et puis c'est devenu plus une habitude.


Hors Jeu

Célébrité sur l'Avatar : Jonathan Kroppmann pour Hayden et Rachael Leigh Cook pour Lydia
Prénom : Axelle
Âge : 20 ans
Lieu de vie : Lausanne, suisse.
Niveau de rp : J'essaie de rester cohérente avec mes personnages et agréable à lire. Je fais du rp depuis 7 ans.
Comment avez-vous connu le forum ? : Par Shane et Russel
Avez-vous lu le règlement ? : Oui, en entier. (Ou pas xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden Lacroix
† Rebelle †

avatar

Date d'inscription : 27/08/2009
Nombre de messages : 24
Age : 28
Doublon : /
Maître : Aucun
Esclave : Lydia?
Métamorphose : En larve, quand c'est l'heure de dormir.

Feuille de personnage
Tell me more:

MessageSujet: Re: Hayden Lacroix [Terminé]   Jeu 27 Aoû - 15:54

Histoire


Origine & Nationalité : Né dans un petit village du sud de l'Irlande, d'un père irlandais et d'une mère française.

Famille & Entourage :

Line Lacroix
La mère d'Hayden. Elle a quitté son père peu après la naissance du fils, ayant honte que son maris soit un transfuge, elle a rejoint la fédération dès qu'elle a pu, est partie pour la france et a refait sa vie avec un membre de la fédération. A donné toutes ses économies, qu'elle gardait pour s'acheter une maison, à son fils, lorsqu'il a voulu s'acheter un implant.

Mauro Cavallone
D'origine italienne. Humain de la fédération ayant un bon contact avec ses camarades et de bonnes relations, c'est en partie lui qui a élevé Hayden. Il lui a notamment transmis son intérêt pour l'ingénierie et la chimie, et a tout fait pour l'aider à avoir son implant. Le chasseur garde un meilleur contact avec lui qu'avec sa mère.

Lydia Voermann

Jolie jeune femme assez exubérante, et surtout, très « attachiante » comme dirait Hayden. Vampire depuis une petite centaine d'année, ils se sont rencontré durant l'un des contrats du chasseur. Le maitre de Lydia était la cible du jeune homme. Après s'en être débarrassé en règle, elle n'a plus arrêté de le suivre. Petit à petit, il l'a tolérée, et ils sont désormais amis, parfois amants.


Biographie :


Hayden est né en Irlande, la patrie de son père, mais n'a pas connu celui-ci. Très jeune, alors qu'il n'était qu'un bébé, sa mère a préféré partir, laissant le père seul avec ses vampires.

Quelle honte c'était, un humain de plus, aux côtés des vampires! Pour Line, c'en était trop, beaucoup trop. Sa propre soeur avait été transformée de force, son frère était mort en se battant contre des vampires, et elle ne pouvait pas pardonner, n'en avait pas envie. Pendant dix ans, ils ont voyagé un peu partout. Sa mère lui a fait son éducation, il fallait apprendre à lire, à écrire, à compter, et surtout, à survivre.

Ils avaient finit par rejoindre la France, pays natal de sa mère, lorsque la Fédération fut fondée. Il avait exactement dix ans. Combattre, survivre, c'était important. Line, avec son diplôme d'infirmière était sure de pouvoir se rendre utile. La décision fut vite prise. Quelques mois plus tard, elle fit la rencontre de Mauro Cavallone, lui même médecin et chercheur, qui avait un cabinet en ville, et qui faisait lui aussi partie de la Fédération. L'amour fila rapidement bon train entre ces deux la. Fort heureusement, l'homme était plutôt bon, à défaut d'être doué pour communiquer et il eut rapidement l'idée d'enseigner à son tour des choses vitales à l'enfant. Math, sciences, beaucoup de notions de bricolage et de réparation d'objet en tout genre.

Malgré tout ça, et une vie d'enfant plutôt épanouissante, Hayden grandit en étant très solitaire. Durant son adolescence, il entreprit aussi de nombreuses activités, comme le tir, par intérêt, différents sports de combats, le dessin.
Derrière son apparence calme et tranquille, cependant, se cachait un véritable bouillonnement d'émotions diffuses. Depuis tout jeune, il entendait sa mère se plaindre, la voyait soigner des gens dans des états terribles, maudissant encore et toujours, à n'en plus finir, les humains qui aidaient les vampires. La chose lui paraissait saugrenue lorsqu'il était enfant, puis lui avait parue on ne peut plus méprisable et incompréhensible adolescent. Pourquoi? Pourquoi des humains acceptaient-ils d'aider ainsi des vampires, des parasites meurtriers? N'avaient-ils aucun respect pour les gens qui se battaient, mourraient, perdaient leurs proches et tout ce qu'ils possédaient pour apporter le salut? Qu'en était-il de leur instinct de préservation?

La chose l'avait véritablement tourmenté. Souvent, il en débattait avec sa mère, durant de longues heures, ils refaisaient le monde. « Et si ceci...et si cela...ça ne se serait jamais produit si... ». Ces conversations ne faisaient qu'augmenter son envie d'agir, de faire quelque chose. Les vampires étaient une cible hors de sa portée malheureusement, à moins qu'il possède un implant, il risquait plutôt de se mettre en charpie ou de se faire réduire en esclavage.

Quant à la Fédération...Ils étaient humains non? Hayden avait peu de contacts avec eux. Il parlait surtout aux collègues de sa mère, ceux qui se chargeaient de remettre sur pieds les autres. Ou avec son beau-père. Mais dans sa tête, un humain restait capable de trahison. Et à l'époque, en tant que jeune rebelle de la vie qui ne comprenait pas le monde dans lequel il vivait, ce monde qui lui paraissait totalement illogique, vicié, il ne pouvait pas s'empêcher de s'en méfier. Un humain pouvait trahir, comme tous les autres. Qui pouvait lui assurer que personne à la Fédération n'était du côté des vampires? L'idée le mettait mal à l'aise, et il ne l'exprimait pour ainsi dire jamais. Il restait toujours très respectueux envers les membres de la Fédération, surtout pour éviter les ennuis.

Au fur et à mesure qu'il grandissait, formant ses idées et sa volonté, formant son corps avec un entrainement physique harassant, une idée germait dans sa tête. Il ne pouvait pas traquer les vampires, il s'y connaissait trop peu, en revanche il pouvait traquer des humains. Ceux-la même qui pactisaient avec le démon, qui vendaient leur âme aux vampires.

La chose lui avait parue évidente, et simple à mettre en œuvre. Une arme, un silencieux, des munitions. Manquait plus que les futures victimes. Pendant plusieurs jours, il enquêta, trainant dans des bars a mauvaise réputation, guettant les moindres gestes des personnes louches a ses yeux. Il ne voulait pas tuer d'innocent. Comment déterminer les coupables? C'était une chose compliqué, il lui fallait au moins une preuve. Un couple en particulier avait attiré son attention, ils s'étaient montrés prévenant envers un vampire, et semblaient en général bien s'entendre avec. Il les suivit, plusieurs soirs, mais du attendre quatre nuits avant de découvrir ou ils habitaient.
Une grande maison, un peu isolée, entourée de ruines, en dehors de Paris. Quel endroit idéal pour faire du ménage, songea-t-il. Sa main tremblaient un peu, mais le moment n'était plus au doute. Il ne remarqua pas l'ombre qui le guettait depuis son arrivée sur les lieux, puis pénétra à l'intérieur. La maison était plutôt bien meublée, et il pensa avec dégout qu'ils avaient sans doute obtenu le luxe en échange de leur coopération. L'étage du bas était vide, et il monta les escaliers pour se retrouver au premier étage. Des bruits et des rires retentissaient dans la chambre.

Comme au ralentis, il se revoyait encore pénétrer dans la chambre, viser les deux corps, puis tirer. Silencieux au bout du canon, pour éviter d'attirer trop l'attention. Tout lui avait semblé alors irréel. La femme avait crié en le voyant, puis était tombée raide, sur le sol. L'homme avait voulu faire barrière de son corps pour la protéger et s'était pris une balle. Trois autres avaient suivis, puis plus rien. Juste un silence pesant, lourd. Hayden avait pris conscience de son acte. L'air semblait lui manquer, la pression était terrible. C'était comme s'il allait se faire écraser sous un poids contenu dans son propre corps, une gêne venant de son propre cœur.

Mais c'était pour la bonne cause ! Peu importe l'horreur de la chose, le fait qu'un meurtre restait un meurtre, il croyait en ce qu'il faisait! L'agitation le pris, il ne savait plus vraiment quoi faire. Laisser les corps et fuir? Sur le moment, c'est la seule solution qui lui parut acceptable. Il ressortit de la maison en trombe. A peine avait-il passé la porte d'entrer qu'une main puissante l'attrapa, le tira dans un coin sombre, et le plaqua contre le mur avec violence. Avant même qu'il n'ait le temps de saisir son arme comme il faut,un gros calibre était dirigée contre sa tempe.
L'homme qui lui faisait face approchait la quarantaine, était habillé en noir, et possédait une grosse cicatrice sur le cou.

-Tiens, ça alors, un gamin. T'a quel âge?

Déglutissant, il répondit.

-Dix-sept ans.

Avec un ricanement, l'homme tourna la tête. Visiblement, il guettait. Hayden n'avait aucune idée de ce qu'il passait, ni même de si l'homme lui voulait du mal.

-T'a fais une belle connerie gamin. Ces gens la étaient de mèche avec un vampire du coin assez puissant, tu me suis? Il est censé venir ici ce soir...Et c'est ma proie. Il y a intérêt pour nous qu'il n'ait rien vu de la scène et qu'aucun de ses gens ne soient aller le prévenir...

Un spasme parcourut le jeune homme. Excitation, appréhension? Impossible à dire, mais il se sentait comme s'il était aller tapé dans un nid de frelon, se demandant encore dans quelle direction fuir, et s'il serait assez rapide. Le chasseur continuait de regarder autour, puis sembla se relâcher un peu, et dirigea son arme autre part.

-La déesse de la chance est avec nous gamin, le maitre est en retard. Si j'avais su que tu les tuerai vraiment je t'aurai empêcher d'entrer, j'dois dire que tu m'en bouche un coin.

-Pourquoi je les aurai épargné? C'est des traitres! Ils n'ont aucun respect ! Des gens meurent partout et eux...Ils profitent !

La discussion continua un moment, le vieux se présenta, il s'appelait Alexander Hopkins, était d'origine américaine, et chassait la vermine un peu partout. Le chasseur le calma un peu, Hayden étant toujours très nerveux. On ne pouvait pas se lever un matin et s'improviser tueur, même pour la bonne cause, cela laissait un goût amer dans sa bouche.

-Bon écoute, l'endroit est dangereux, et j'peux pas te laisser partir seul. Alors tu va m'écouter bien gentiment, et faire ce que je te dis, d'accord? T'a une arme, tu sais visiblement t'en servir, mais contre un vampire, si c'est pas des balles en argent tu peux aussi bien aller le chatouiller et observer le résultat. Tu suis?

L'homme continua après un hochement de tête hâtif de la part du « gamin ».

-Alors tu va prendre ça -Il lui tendit un de ses flingues de réserve- me suivre et tenter de rester en vie. Ne t'avise pas de déconner avec moi et ce petit joujou, c'est clair? A la fin de la nuit, si t'es encore en vie et que t'en veux encore, de la chaire de vampire, on va en discuter toi et moi.

S'ensuivit une nuit longue et difficile. Les connaissances d'Hayden étaient théoriques, et il dut sa survie a son espèce de sixième sens pour le danger plus qu'a sa qualité de tireur. Il était trop stressé pour tirer efficacement dans ces conditions. Dans ses pensées, encore aujourd'hui, tout s'embrouillait de tous les côtés. Ils s'étaient mis en position, Alexander lui dictant rapidement quelques règles pour choisir un point de repli et une position d'observation. Puis l'attente, et enfin le vampire. Balles en argent, couteaux plaqués argent, bijoux en argent, le vieux savait ce qu'il faisait, et ça se voyait. Ce n'était pas plus facile pour lui que pour un autre, mais il dégageait une énergie formidable en combattant.

Finalement, le matin arriva, et tout deux étaient encore vie. Hayden souffrait de quelques blessures, mais elles étaient bénignes. Son sauveur lui fit une proposition que le jeune homme n'aurait pas pu refusé, même s'il avait voulu. Le prendre avec lui, partir, voyager, et surtout, apprendre à traquer et à tuer efficacement les emmerdeurs à canines et leurs serviteurs. La fierté et le contentement qui brillait dans les yeux de sa mère à l'annonce de la nouvelle fut ce qui acheva de le convaincre que c'était la bonne décision. Et Alexander se révéla être un excellent maitre. Pas toujours très juste envers les proies, mais pour survivre, on pouvait compter sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden Lacroix
† Rebelle †

avatar

Date d'inscription : 27/08/2009
Nombre de messages : 24
Age : 28
Doublon : /
Maître : Aucun
Esclave : Lydia?
Métamorphose : En larve, quand c'est l'heure de dormir.

Feuille de personnage
Tell me more:

MessageSujet: Re: Hayden Lacroix [Terminé]   Jeu 27 Aoû - 15:55

Ils partaient mais revenaient régulièrement dans le vieux Paris. Le jeune homme s'intéressait énormément à une foule de choses, et ce que son maitre tentait de faire entrer dans sa tête n'avait aucun problème à y entrer. Comment entretenir ses armes, les réparer, concevoir de nouvelles pièces pour pouvoir les améliorer, apprendre à poser des pièges, à suivre une piste...Il était impossible de faire la liste exacte de tout ce qu'il apprenait du vieux baroudeur avec qui il partageait ses journées et ses nuits. Le mieux était qu'avec tout ça, il avait encore du temps pour lui. Pour lire, pour dessiner, ou pour passer la nuit avec une personne quelconque qu'il avait ramassé dans un bar. Les choses allèrent bon train, jusqu'à un certain contrat.

Hayden avait alors vingt-deux ans, et pouvait désormais s'occuper de petites chasses lui même. Alexander avait eu une grosse information, et ils avaient l'opportunité de se débarrasser d'un maitre vampire relativement puissant. Celui-ci craignait une trahison, et s'était éloigné de la plupart de ses gens. Isolé, il faisait une cible un peu plus évidente. L'affaire demanda deux semaines de préparation. Il fallait se procurer les plans, les bonnes armes, et choisir le meilleur moment.

Ce fut, comme ils auraient du s'y attendre, un véritable massacre. Dès les premières minutes dans le manoir dudit maitre, ils furent séparés. Hayden n'avait aucune idée de ce qu'il se passait. Parfois, il entendait des cris, des coups de feu. Mais les couloirs dans lesquels il était ne menaient jamais à rien, il continuait de se perdre, à l'infini. Il était sur le point d'abandonner lorsque des pas retentirent derrière lui. D'un geste vif, il se tourna, prêt à tirer.
Une jeune femme portait son maitre, tellement couvert de sang que le jeune garçon n'avait à peine pu le reconnaître.

-Alexander !

En un mouvement, il fut auprès de lui, dégageant la femme du poids. Il s'écroula presque a cause du poids, et elle l'aida. Le chasseur n'avait pas le temps de se poser de questions, il devait sortir d'ici le plus vite possible.

-Part et ne revient plus, une fois que tu sera sortit d'ici, ne te mets pas en tête de te venger...Mon Maitre s'est lassé et se fiche de toi, tu n'est rien qu'un apprentis. Je ne peux que te rendre le corps du vieux machin...

Hayden réalisa au ralentis qu'il avait face à lui une vampire. Une jeune femme, jolie,peu habillée, qui lui faisait signe de partir le plus vite possible. Un doute le pris, que se passerait-il lorsqu'il aurait tourné le dos pour s'en aller, pour ramener Alexander en ville ? Avant qu'il n'ai eut le temps de formuler ses doutes, elle s'était tournée puis était partie.

Le chemin de retour fut compliqué. Dès qu'il eut atteint Paris, il fonça voir Mauro. En tant que médecin, il devait pouvoir faire quelque chose, c'était obligé. L'air désolé et le hochement de tête négatif fut les dernières dont il eut conscience avant de s'effondrer de fatigue. Il se réveilla le lendemain dans sa chambre, sa mère lisant un livre à son chevet.

-Ce n'est rien, tu étais simplement fatigué. Tu te réveille à temps pour assister à l'enterrement. Je suis désolée.

Elle se leva pour quitter la chambre, mais Hayden la rattrapa par la manche.

-Attend...-L'air sérieux et tourmenté dans son regard arrêta net sa mère- Pourquoi? N'y a t-il...aucun moyen de faire payer à ce...

-Le seul moyen pour nous autre humain, c'est d'avoir un implant. Mais l'accès est restreint et c'est très couteux...

-Je m'en fiche...Même si je dois économiser toute ma vie ou voler du fric...Je l'aurai, et ils rigoleront moins.

L'air sérieusement mortel, et les spasmes de colères qui agitaient son fils la perturbèrent. De l'autre côté, elle était fière. Un fils, un combattant ! Avec des idéaux ! Toutes ses économies ne suffiraient pas à lui payer un implant, mais elle refusait d'abandonner l'idée.

Avec l'aide de Mauro et de sa mère, il lui fallut deux années entière pour réunir la somme, et attendre encore six mois pour avoir l'autorisation nécessaire à la pose de l'implant.

Deux ans et six mois durant lesquels il travailla et étudia avec un acharnement tout particulier. Il vivait comme un pauvre, tout l'argent gagné allait sur le compte de sa mère, la ou tout le reste de l'argent attendait. De l'autre côté, il apprit des notions de médecine avec Mauro pour pouvoir se débrouiller en cas de besoin, lut beaucoup et se perfectionna autant qu'il put dans les domaines qui lui paraissaient vitaux. Malgré l'avertissement de la femme, il ne pouvait pas oublié, il le tuerait. Ce vieux vampire mourrait de sa main, il s'en était fait la promesse.

Alexander était un chasseur, pas un type profondément bien, ils avaient ensemble commis des choses qui ne partiraient jamais de la conscience du plus jeune. Parfois, les meurtres avaient même été arbitraires. Mais il lui avait tout apprit, et n'avait jamais fait ça pour son enrichissement personnel. Il n'avait pas mérité de finir ainsi.

L'opération eut lieu, enfin. Malgré les risques et les effets secondaire, il n'avait pas pensé à renoncer. Il se réveilla avec des maux de tête terribles, a la limite du supportable, mais le pire était ses yeux. Il n'y voyait plus rien. Sa vue en temps normal était excellente, mais tout ce qu'il voyait, c'était des taches de couleur très vagues, de près ou de loin.

La seule solution, lui expliqua-t-on, était de porter des lentilles. Les lunettes étaient trop contraignantes vu son métier, mais les lentilles ne lui permettraient jamais de voir correctement. Impossible de faire des verres trop épais, et même si la science avait bien progressé, il devait se résigner à ne pas voir clairement au delà de cinq mètre. Quant au fait de lire ou d'écrire, il lui faudrait une paire de lunette à part. Les migraines et les douleurs occasionnés par ses yeux n'allaient pas être faciles à supporter, aussi. Mais soit, il s'en fichait, c'était toujours mieux que rien.

Dans un premier temps, il du s'habituer à mettre ses lentilles le matin. Il lui était impossible de compter le nombre de fois ou sa porte de chambre l'avait accueilli violemment, alors qu'il pensait passer a au moins trente centimètre d'elle. Les douleurs dues à l'opération s'estompèrent un peu, pour prendre le rythme et l'intensité « normales » qu'elles garderaient sans doutes toujours.
Vint enfin le temps de la vengeance. Il arrivait doucement sur ses vingt-cinq ans, et il y avait toujours un enfoiré de vampire en liberté, celui qui avait tué Alexander. Les choses lui furent facilitées, la saloperie d'emmerdeur a canines n'avait pas bougé. Armé jusqu'aux dents, en mode commando destructeur, bourré d'argent a n'en plus finir, il pénétra le manoir. Le plus dur serait d'arriver jusqu'au maitre. Longtemps, longtemps il marcha dans les couloirs, tira, élimina quelques servants.

Une chevelure attira son attention au détour d'un couloir. Il la reconnu. La vampire, qui l'avait guidé jusqu'à la sortie lors de son dernier passage. Avec un air amusé, elle lui fit signe. Après quelques minutes de chassé-croisé dans les couloirs, enfin, il tomba sur le salon du Maitre. L'affrontement commença automatiquement, et Hayden ne tarda pas à comprendre pourquoi Alexander était mort. L'autre était puissant, rapide, et il se serait fait démolir sans son implant. Il ne se fatiguait pas, sa condition physique restait excellente. Il pouvait parer les coups. ses tirs faisaient mouche même lorsque l'autre courait, et sa résistance était impressionnante...Il faillit perdre pied a un moment dans le combat, mais roula hors de la portée du vampire avec une rapidité qui l'étonnait lui même. Finalement, le vampire baissa sa garde, déconcentré par un grand geste de la vampire, qui se tenait toujours dans la pièce, comme médusée. Avec des réflexes rapides, il se saisit de son couteau le long de sa cuisse, bondit sur ses jambes, et planta l'arme profondément dans le cœur du vampire. Qui aurait pensé que l'implant ferait une telle différence? Son entrainement et ses quelques années d'expériences, le tout combiné, était mortellement efficace.

Le Maitre à terre, il se tourna vers la vampire. En un instant, elle fut sur lui. Avant de pouvoir réagir, de changer d'arme, ou quoi que ce soit, il l'entendit rire aux éclats, soupirer de contentement, et lui dire milles merci.

-Gn? C'est quoi le t...

Avant même qu'il puisse continuer à exprimer ses doutes les plus profonds sur le comportement de la vampire, elle lui serra vigoureusement la main.

-Moi, c'est Lydia ! Bordel, j'ai cru que je ressortirai plus jamais d'ici, le Maitre est devenu complètement sénile ! T'imagine, plus le droit de sortir du tout ! J'ai du manger ses restes durant des années ! Sans parler des....

Le monologue dura cinq minutes complètes, montre en main. Même encore aujourd'hui, Hayden se demande comment sa chère amie fait pour parler autant. C'est comme si elle se rattrapait pour ses années d'enfermement avec personne a qui parler, et qu'elle l'inondait de paroles inutiles, en permanence. Cette relation particulière, au début, il faisait tout pour l'éviter. Mais peu importe, elle finissait toujours par lui tomber dessus. Même lorsqu'il avait déménagé, dans le vieux Paris, elle l'avait retrouvé.

Au fur et a mesure qu'ils se fréquentaient, le temps passant, il se mit à réfléchir plus sérieusement, à douter. Les vampires étaient une plaie, mais les humains travaillant de leur côté avaient-ils vraiment tort? Certains pouvaient apporter la paix, la prospérité...Au final, ceux qui luttaient et créaient plus de peine, c'était la Fédération, et les rebelles...

A chaque fois qu'il en venait a ça, il traversait de grosses périodes de doutes. Doutes que Lydia ne faisait rien pour arranger, tentant toujours de le convaincre de se comporter en gentil chasseur protecteur.
Depuis quelques temps, il hésite franchement, et ne donne plus de nouvelles à sa famille. Il y besoin de prendre du temps et de réfléchir, seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislinn A. Aberlin
Amazone rougissante †

avatar

Date d'inscription : 05/04/2009
Nombre de messages : 296
Age : 27
Doublon : Liad'
Métamorphose : Gamine

Feuille de personnage
Tell me more:

MessageSujet: Re: Hayden Lacroix [Terminé]   Jeu 27 Aoû - 19:19

Joli. J'te classe ta fiche et j'te mets ton rang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hayden Lacroix [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hayden Lacroix [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Fallen † :: † La torture ne fait que commencer † :: { Présentations } :: { Fiches Validées } :: { Humains }-