AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 From Sadness To Madness [ Tsuyosa ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsuyosa Yukikawa
† Rebelle †

avatar

Date d'inscription : 06/05/2009
Nombre de messages : 4
Age : 27

Feuille de personnage
Tell me more:

MessageSujet: From Sadness To Madness [ Tsuyosa ]   Mar 1 Déc - 21:51

_} Identité

Nom(s) : Yukikawa
Prénom(s) : Tsuyosa
Surnom(s) : /
Pseudo(s) : /
Âge & Date de Naissance : 25 ans / 13 Décembre 2128
Groupe Sanguin : AB -
Emploi : Généticienne
État Civil : Célibataire
Groupe : Rebelle


_} Descriptions

Caractère : Tsuyosa est une femme froide, distante, parfois même cassante. Elle n'hésite pas à blesser ceux qui l'entourent, les remords lui importent très peu. Dans sa vie, seul son but compte, et ceux qui la suivent sont donc par conséquent les seuls bienvenus dans son entourage, heureusement pour eux ils sont peu nombreux, voir même aucun. D'origine japonaise, elle garde une certaine trace des traditions de son pays, ainsi qu'un sens de l'honneur et une fierté qui peuvent aussi passer pour déplacés. Elle est obsédée par un seul but: retrouver son frère.
Entraînée pour être chasseuse, formée pour être chasseuse, comme un rite familial, elle estime que la race des vampires doit soit se plier aux humains, soit être détruire. Lors d'un incident chaotique, Oregan, son frère donc, fut pris et transformé, ce qui changea du tout au tout la vie paisible que menait la famille japonaise.
Apparence : Grande, 1m75 pour seulement quelques kilos, elle possède le profil stéréotypé de la chercheuse asiatique. Son corps est élancé, ses courbes peu prononcées et son visage allongé. Dans cet amas de formes douces et plates, il ne reste que ses yeux gris de pluie, en amande, bordés de cils d'une couleur encrée, d'un noir profond. Ils précèdent un petit nez un peu en trompette et des lèvres minces, rosées. Sa peau, très pâle, contraste avec ses cheveux, aussi noirs que ses sourcils et ses cils. Son style vestimentaire reste classique le jour, un peu plus recherché la nuit. Elle porte principalement du blanc, du noir et du gris. Cependant, plus folklorique, sa tenue de chasse tout en cuir noir ne laisse pas beaucoup de personnes indifférentes... pour peu qu'ils la voient.
Lieu d'habitation : Un loft froid, assez vide, Paris.
Armes :
Autre(s) :


_} Histoire

Origine(s) & Nationalité(s) : Japonaise
Famille & Entourage : Un frère, plus petit, Oregan devenu vampire par la force des choses et son caractère impulsif.
Biographie :

    11 Décembre 2153 . Shibuya. Japon.

    Shibuya, ce quartier si connu de toute la région nipponne. Bercé par la neige, il semblait presque endormi, malgré la vie perpétuelle qui émanait de cet endroit atypique. Une gare, puis des rues, toutes en étoiles, menant à chaque fois vers un nouveau paysage. Shibuya était connue pour ses boutiques, ses karaokés, sa folie, et ses loves Hôtels. Les histoires qui s'y déroulent sont de l'ordre du jeu, de l'amour, des frivolités, des infidélités, mais une chose est sûre, l'on y parle que de corps et d'acte. Chaque chambre était un décor de théâtre, voir même de cinéma, décorée à l'extrême, tournée vers un imaginaire que la culture japonaise défendait presque à ses Hommes et ses Femmes. Des récits dormaient entre les draps, tous plus atypiques les uns que les autres, beaux ou sales, agréables ou cauchemardesques, légaux ou non.

    Sous la neige, une jeune femme restait assise sur un banc, enroulée dans un long manteau noir, resserré à sa taille. Elle avait étendu ses longues jambes devant elle, fixant le vide. Les flocons s'écrasaient sur ses cils aussi noirs que sa tenue et ses cheveux - probablement trop longs pour l'époque-. Autour, tout le monde s'agitait, comme d'habitude. Les portes des boutiques jouaient la même musique, s'ouvrant et se refermant à intervalles réguliers, accompagnées de rires ou de pleurs. Une femme trompée donnait une claque à son mari, une amante heureuse se ruait dans les bras de son amoureux. Shibuya était le quartier des rapports passionés, des rapports humains, dont la femme en noir semblait se nourrir. Elle clignait à peine des yeux, plaquant son regard froid, d'acier, sur le mur d'en face. Elle attendait, attendait qu'il vienne. Le soleil mourrait et Shibuya reprenait en vigueur. Les lumières s'allumaient, les couples se pressaient aux portes des restaurants, des bars, des hôtels.

    Un homme frôla la peau de la femme, qui ne leva pas les yeux vers lui. IL finit par s'asseoir. Il était particulièrement beau. Ses cheveux, d'un bleu électrique, se mariaient à merveille avec l'ambiance. Sa peau, plus pâle encore que celle de sa voisine, se fondait dans la neige, et ses immenses yeux noirs perçaient chaque détail de la nuit. Il était étrangement beau. L'aura qu'il dégageait, puissante, portait un parfum de fleurs, de fraicheur, comme chargé d'énergie. La femme bougea enfin la tête et la tourna très lentement vers l'homme. Quelques flocons glissèrent de ses cils sur ses joues, mais mirent un certain moment à fondre tant sa peau était froide.

    " Tu es venu . " Murmura t-elle.
    " Hum. "
    " Le mieux pour toi serait de courir. Toujours, et ne jamais, jamais te retourner. "

    Le silence se ré installa entre eux, tandis que la rumeur du quartier prenait peu à peu plus d'ampleur, résonnant et se répercutant contre chaque mur. Elle allait jusqu'à leurs oreilles, les inondant de ces bruits parasites, les bruits d'un monde auquel ils n'appartenaient plus. Il se leva finalement puis, se dirigeant vers l'Est, commença à fendre la foule. Seul un soupir traversa les lèvres de la japonaise.

    Cours, mon frère, cours, et ne te retournes jamais. Jamais.



Pourtant, rien n'aurait prédit cet épisode. La maison de la fratrie était une paisible demeure. On y apprenait les arts martiaux, l'occulte, et la médecine traditionnelle chinoise et japonaise. Il apparut cependant bien tôt aux parents de Tsuyosa, 7 ans en ces temps, qu'elle avait le goût de mélanger passé, présent, et parfois même, futur. Venaient alors s'ajouter aux poudres de mandragores des bouts de cuisine. A 16 ans, elle y mit une pincée de chimie, a 17 d'expériences à la seringue. Sa victime favorite fut son jeune frère. Beau, beau à mourir, mais bête à manger du foin, il avait si peur de sa propre sœur qu'il la laissait tester sur lui des mélanges de plus en plus douteux. A tel point qu'un jour ses cheveux se teignirent en bleu - même si Tsuyosa argue encore aujourd'hui que son injection n'était qu'un prétexte et qu'il l'avait fait lui même -.

Lorsque leurs 21 et 23 hivers furent près d'arriver, ils devinrent, tout comme la figure paternelle, des chasseurs, des chasseurs rebelles. Destinés à tuer les vampires, destines à vivre comme leurs parents avant eux, afin de protéger la seule région dans laquelle ils habitaient, préserver une certaine paix dans le quartier. Une fois leur premier vampire achevé, le sentiment de la victoire les grisa, ils fêtèrent à Shibuya leur toute première bataille, en annonçant de nombreuses autres. Pas que Tsuyosa était une grande fêtarde, mais la présence de son frère ne lui était pas toujours insupportable. Les couples, l'ambiance, la nuit se termina bien mouvementée pour les deux nouveaux chasseurs, parfaits opposés malgré leur complicité cachée. Il rayonnait, elle était plus noire que la nuit, il souriait, elle fixait le pluie, il était le soleil et elle la pluie.

Ils rentrèrent à midi le lendemain , Dieu seul - et eux mêmes - sait où ils dormirent cette nuit-ci, déconnectée de tout temps humain, de toute mesure. A Shibuya, l'étoile de vie du Japon. Le soir-même, lorsque la seconde chasse commença pour Tsuyosa et Oregan, une petite erreur de parcours mena à la catastrophe. Séparés, perdus, pris et capturés. Elle se dégagea, il resta coincé dans le piège de l'araignée. L'instinct de survie donna des ailes à la jeune femme qui s'enfonça aussitôt dans les méandres de la ville endormie, laissant derrière elle son partenaire.

Courant, courant, elle se rua jusqu'à la gare et se jeta dans le premier train. La lumière, pour une fois, ne lui écorchait pas les yeux. Le paysage défilait sous ses yeux, piqueté par les lumières de la ville qui se rapprochait de plus en plus. Terminus. Shibuya. Encore. Attirée comme un aimant, même lorsque le hasard pur s'en mêlait. Elle ne reprit plus le train durant la semaine entière. Hasardant d'hôtels en hôtels, de restaurants en restaurants, elle fixait les couples. Tous différents, jamais opposés. L'impression de vide, même une seringue ne satisfaisait plus.

La neige avait commencé à tomber le 8 décembre. Le 11, elle couvrait toute la zone d'un épais manteau. Le 11, elle apprit que son frère était parmi eux. Chasseuse, elle le traqua dès cette date. Elle ne pouvait que le connaître, il était après tout son frère. Elle sut, par simple conviction et intuition, qu'il avait fui en Europe. La japonaise quitta alors le territoire, sans plus prévenir ses parents. Le fiasco était total, l'honneur entaché.

Paris. 13 Décembre 2153.
La pluie frappait la neige, la réduisant peu à peu en ce qu'elle était, de l'eau tout simplement. La nuit, elle rendait l'ambiance un peu plus morbide qu'elle l'était déjà. Les yeux d'acier scrutaient chaque détail. Le métro puait, les rues étaient sales, les façades couvertures de tags. Mais Paris était Paris, Paris était belle. Paris était vivante, Paris Lui ressemblait. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour trouver du travail - elle avait accompli au Japon des études de Génétique, passionnée par ce domaine - ni même pour trouver un logement. Cher, cependant. Un loft, petit, qu'elle payait difficilement malgré le poste qu'elle avait réussi à décrocher - probablement par la chance - . La nuit, elle sortait, cherchait. Toutes les rues, tout Paris. Tout devait être fouillé.






_} Hors Jeu

Célébrité sur l'Avatar : Ou lien vers la galerie DeviantArt.
Prénom et/ou vos Pseudos : Tsu :3
Âge : 17
Lieu de vie :Auveeergne
Niveau de rp : 6 ans?
Comment avez-vous connu le forum ? : Oliiii
Avez-vous lu le règlement ? :


Dernière édition par Tsuyosa Yukikawa le Mar 1 Déc - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislinn A. Aberlin
Amazone rougissante †

avatar

Date d'inscription : 05/04/2009
Nombre de messages : 296
Age : 27
Doublon : Liad'
Métamorphose : Gamine

Feuille de personnage
Tell me more:

MessageSujet: Re: From Sadness To Madness [ Tsuyosa ]   Mar 1 Déc - 22:56

Comme j't'ai dit, plus que l'année et j'te passe dans les validés Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

From Sadness To Madness [ Tsuyosa ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Fallen † :: † La torture ne fait que commencer † :: { Présentations } :: { Fiches Validées } :: { Humains }-