AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Solveig Beaumort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solveig Beaumort
† Citoyen †

avatar

Date d'inscription : 04/12/2009
Nombre de messages : 9
Age : 29

Feuille de personnage
Tell me more:

MessageSujet: Solveig Beaumort   Ven 4 Déc - 1:26

{ Solveig Beaumort}

Perdue, cherche chemin pour avancer



_} Identité

Nom(s) :
Beaumort. C'est le nom sur les papiers, mais sans doute pas celui de naissance. La demoiselle ne s'en connait pas d'autre, de toute façon.

Prénom(s) :
Solveig, ce qui signifie fille du soleil. Prénom lui aussi donné par le maître...qui avait son sens de l'humour...

Surnom(s) :
/

Pseudo(s) : /

Âge & Date de Naissance :
Inconnue, environs la vingtaine

Groupe Sanguin :
A+, mais elle n'est pas vraiment au courant.

Emploi :
Chômage pour l’instant et même pas héritière puisque que la mort de son maître la laisse sans le sous.

État Civil :
fille abandonnée, orpheline , femme en détresse, jeune veuve…. même si elle n' était pas mariée

Groupe :
Citoyen

Maître : /

Esclaves : /

_} Descriptions

Caractère :
Avant la mort de son maître, elle avait tout de la femme servante idéale. Douce, calme, polie, ne parlant pas ou peu. Juste de quoi dire ce que le vampire voulait entendre. Est-il vraiment nécessaire de rajouter les mots comme soumise, discrète ou docile à un tel portrait. Son maître ne l'avait éduquée que pour cela et avait bien pris soin de l'éloigner du monde pour qu'elle ne prenne pas exemple sur d'autres modèles. Il pouvait être fier de lui. De ce point de vue là,sa protégée, son garde mangé, son amante était en tout point ce que ses fantasmes désiraient. Le nosferatu étant un brun mélomane apprit à la jolie dame le violon ainsi que quelques danses de salon. L'érudition ne lui parut pas un point à trop approfondir. Aujourd'hui encore, la blonde ne sait ni lire, ni écrire. Il n'oublia cependant pas de lui apprendre à compter, car il arrivait qu'elle qu'elle empoche quelques primes.

Celui-ci vient de mourir, laissant une gamine perdue et détruite derrière lui. Solveig est en ce moment instable et dangereuse, comme tout fauve gravement blessé et apeuré. Elle découvre des facettes de sa personnalité que son éducation avait gommées, il lui arrive d'ailleurs de ne pas savoir comment réagir face à certaine situation. La blonde apprend ce que signifie la curiosité, être farouche ou indépendante, parfois de manière bien violente. La même que celle qui l'a arrachée à sa cage qu'elle n'a jamais voulu quitter et qu'elle ne cesse encore de chérir. Naïve et terrifiée, elle compense cela par une forte volonté de vivre et montre peu de scrupules à pointer une arme sur ce qui lui paraît suspect. C'est-à-dire sur toute la population de la ville de Paris vampire ou humaine avec une mention particulière pour les chasseurs. Eux, ils ne sont bons qu'à être directement abattus.

Apparence :
Le corps de la demoiselle reflète sa vie d'errance. Elle n'est pas particulièrement fine, délicate ou fragile, mais plutôt athlétique. Les jambes se sont musclées sous de longues heures de marches, les épaules assez larges, les bras et le dos adaptés à porter des charges lourdes. Ce n'est cependant pas un bloc massif et la demoiselle à la souplesse des gens habitués à marcher sur autre chose que des rues parfaitement bétonnées. Il est même parfois amusant de voir la douceur donnée à certains mouvements par la fluidité et la maîtrise des gestes, typiques des personnes qui ont des rôles de serviteurs. Il est inutile de chercher une quelconque marque d'esclave sur le corps de la demoiselle. Un jour son maître la trouvée, prise avec lui et ils sont partis sur les routes. Marquer ce corps, cela n'aurait-il pas été dommage, même si certain défaut ne font qu'accentuer la beauté.
La demoiselle à peu de vêtements de rechanges, pour des questions pratiques de bagages. Elle n'a quasiment que des chemises et porte toujours un pantalon. Pas de talon mais une bonne paire de chaussures faites pour la marche. Elle a pourtant une assez belle robe dans son armoire, un cadeau de son maître, pour qu'il puisse l'inviter quand l'envie lui en prenait. Une valse ne se danse pas autrement qu'en robe. Celle-ci révèle les hanches de la demoiselle, ainsi qu'un décolleté qui ne serait pas pour déplaire. Que les messieurs se rassurent, la demoiselle porte certes des chemises qui masquent légèrement ses courbes bien féminines mais les premiers boutons de celles-ci sont généralement ouverts. Pas trop tout de même, il faut bien respecter la pudeur.

Si le corps fut forgé pour la terre, le visage fut réservé aux rêves. Les traits sont fins, surtout pas de marques trop agressives ou prononcées. Des cheveux bouclés, de teinte châtain claire parsemée de mèches plus blondes descendent sur un visage pour la plupart du temps doux et rêveur. Cet air peut cependant facilement se briser, et les yeux verts de la demoiselle suffisent par leur éclat à montrer que l'animal n'est peut-être pas si docile et si sereine que cela.

Maladies : /

Lieu d'habitation :
Squatte chez russel

Armes :
Smith et Wesson bodyguard (acheté par son maître)
Manurhin 93 (Offert par Russel)

Implants: /

Métamorphose : /

_} Histoire

Origine(s) & Nationalité(s) :
De part de la blancheur de sa peau, sans doute européenne. Impossible d’être plus précis.

Famille & Entourage :
Famille inconnue, car elle fut enlevée très jeune par le vampire. Détail ignoré par la concernée et qu'elle ne saura probablement jamais. Il y avait bien son maître, mais il vient d’être mit fraîchement en terre….et ne risque pas de se relever cette fois (du moins le pense t-elle.)

Biographie :

La jeune femme contemplait les yeux écarquillés l’arme. Le rayon de la lune vacillait le long du canon métallique tremblant. Le temps ne reflétait pas l’humeur du personnage principale, elle n’était pas l’héroïne d’un film. Il n’y avait pas une goutte pour accompagner sa peine, pas un nuage pour refléter son trouble, ni d’orage pour tonner la violence qui se déchaînait en elle. Qui avait explosé en elle et qui la laissait à présent au sol au milieu de ses victimes. Le sang sur ses mains était encore chaud. Ce liquide visqueux ne lui faisait pas peur, elle le connaissait depuis longtemps, quoiqu’elle avait l’habitude de le voir figé et d'une teinte bien plus sombre.
Solveig regardait l’arme, comme si cet objet pouvait lui apporter un élément de réponse. La gamine venait de perdre ce qu’elle était. Son maître venait à peine de disparaître, mais elle s’était déjà perdue. Elle n’était plus l’îlot de paix, les mains qui soignent.

Aussi loin que remontaient les souvenirs de la demoiselle, ces deux titres l'avaient toujours accompagnés. Il faut dire que sa vie, sans être d'une routine ennuyeuse pouvait se résumer en un seul fil conducteur: Son maître. Il n'y avait rien d'autre. Pas de parents, pas de famille ou de visages familiers autre que celui du nosferatu. Pas de chez soi, aucune attache, pas un lieu de repos ou de souvenirs. Les villes, les paysages, les gens, tout n'avait fait que passer. Tout cela revêtait l'image de rêves ou de mirage. Ils avaient toujours été deux sur les routes, et ne s'arrêtaient jamais plus de quelques semaines dans un lieu. Il fallait bien gagner de quoi acheter des vêtements, payer une chambre d'hôtel ou sa nourriture. Jamais ils ne restaient plus longtemps que nécessaire et chasser quelques têtes ne prenait pas des siècles. C'était un voyage sans fin pour se couple, depuis l'âge le plus tendre de la blonde. Le vampire avait parcouru les chemins bien avant de l'avoir pour compagne, mais elle n'était pas là pour s'en rappeler. ..et n'avait concrètement aucune idée de ce que son maître faisait avant. Elle ne pouvait simplement pas imaginer autre chose.

Solveig posa une main sur celle du vampire à ses côtés. Il était bel et bien mort. Sa vision devint floue et les larmes se mirent à couler. Une longue plainte résonna sur les murs de la rue. Non! Il n'avait pas le droit de mourir! Ce n'était pas dans l'ordre des choses. Ce n'était pas à elle de rester. Il allait se lever. Il allait lui donner l'ordre de prendre la tête du chasseur et de la ramener pour toucher la prime. Il voudrait l'entendre jouer du violon. Il désirerait prendre un bain et elle le lui préparait comme à l'accoutumée. La pharmacie était encore pleine de bandage au cas où. Il allait se dresser à nouveau et lui donner des ordres. En fille sage et bien élevée, elle les écouterait et les exécuterait quels qu'ils soient. La demoiselle ne savait pas dire non à son maître, son ami, son amant, son univers.

« Ce n'est pas en pleurant dessus qu'il va bouger. »

Cette voie calme la fit sursauter. Ses yeux se tournèrent rapidement vers l'intrus, tendit que sa main saisissait par réflexe la première arme à porté. L'homme qui venait de parler était impressionnant et dégageait quelque chose de particulier. Beau, charismatique, d'un calme rassurant et inquiétant. Solveig n'avait pas le sens de la phrase prononcée et s'en fichait bien. Le grand blond était du bon côté du canon, de son point de vue et devait y rester. Son maître lui avait appris que les hommes étaient dangereux, que les vampires étaient ses prédateurs. Il ne fallait pas se perdre dans ce songe périlleux sous risque d'y perdre la vie. Ne pas se laissait tenter, survivre.

L'inconnu pencha la tête sur le côté, sans se départir de son calme. Il n'avait rien à craindre de la jeune femme armée sur le sol.

« T'es sûre de vouloir t'en servir plutôt que de demander de l'aide? »

Demander de l'aide? Faute de désarmer au sens propre la demoiselle, cette phrase le fit au figuré. Elle s'en était toujours sortie jusque là. Si elle en avait besoin, elle n'aurait qu'à faire appel à son Maître. Ah! Ce n'était plus possible. Il avait disparu depuis quelques jours déjà. Le regard farouche se troubla, les yeux se tournèrent vers les cadavres, mais l'arme ne descendit pas.

Ce vampire n'était pas son maître. Elle ne le connaissait même pas. Pas plus que le cadavre de l'homme à ses genoux. Ses bras tendus se crispèrent d'avantage sur l'arme et son regard se tourna vivement vers son interlocuteur. Solveig se souvenait. Elle errait ce soir-là et au détour d'une rue tomba sur un combat entre ces deux cadavres, alors plus ou moins vivant. Le vampire s'était jeté sur elle, ce qui avait permis au chasseur de l'achever. Le pauvre bougre s'était alors précipité vers la demoiselle pour lui tendre la main et vérifier qu'elle allait bien. S'il avait su que la demoiselle lui piquerait son arme et l'achèverait, il n'aurait sans doute pas bougé. La jeune femme vida le chargeur bout portant. Certes, elle n'avait jamais manipulé d'arme, mais entre les blessures présentes à cause du vampire la distance et l'acharnement, le chasseur n'avait pas survécut.

Oui, elle avait tué. Elle était rentrée de plein pied dans le songe dangereux, dans le monde figé.... et ne savait que faire. L'homme en face d'elle devait savoir. Il pourrais la guider. Oui, mais elle ne pouvait pas lui faire confiance. Le calme était trompeur. Les bras se fléchirent mais les yeux restèrent fixés sur ceux de son interlocuteur.

« Je...j'ai f...faim »

La voie grave de la demoiselle était timide, peu sûre d'elle. Son attitude reflétait clairement qu'elle n'avait pas l'habitude de faire de telle demande. Peut-être était-elle entrain de commettre une grave erreur
….
C'était toujours mieux que périr.

_} Hors Jeu
Célébrité sur l'Avatar : http://thebrain-photography.deviantart.com/gallery/
Prénom et/ou vos Pseudos : Laurence
Âge : 21 ans
Lieu de vie : Principalement ma couette, de préférence dans mon lit XD
Niveau de rp : Je suis entrain de souffler ma septième année Rpgique...si c'est pas beau *_*
Comment avez-vous connu le forum ? : Fao et russel sont de grands bavards
Avez-vous lu le règlement ? : Un recoin de ma mémoire me souffle que oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislinn A. Aberlin
Amazone rougissante †

avatar

Date d'inscription : 05/04/2009
Nombre de messages : 296
Age : 27
Doublon : Liad'
Métamorphose : Gamine

Feuille de personnage
Tell me more:

MessageSujet: Re: Solveig Beaumort   Dim 6 Déc - 3:13

Validée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Solveig Beaumort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Fallen † :: † La torture ne fait que commencer † :: { Présentations } :: { Fiches Validées } :: { Humains }-