AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Se tenir à carreau...ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solveig Beaumort
† Citoyen †

avatar

Date d'inscription : 04/12/2009
Nombre de messages : 9
Age : 29

Feuille de personnage
Tell me more:

MessageSujet: Se tenir à carreau...ou pas   Lun 25 Jan - 23:04

L'argent faisait tourner le monde, même Solveig le savait. Jusqu'ici, elle ne s'était jamais posée aucune question sur les diverses monnaies qui étaient passées entre ses mains. Tous ses frais avaient toujours été payé par son maître. Il lui avait donné l'argent pour régler l'addition de l'hôtel, lui avait passé quelques billets pour qu'elle puisse acheter de quoi se nourrir, s'acheter de nouveaux vêtements, nettoyer les leurs à la blanchisserie. Jamais elle n'avait tenu ou ouvert un compte en banque et ne connaissait l'existence de ce système qu'à travers des papiers vus de loin. Elle ne s'était jamais approchée du livret de compte, son maître le lui avait défendu.
C'était ainsi qu'elle s'était retrouvée sans le sous à la mort de celui-ci. La jeune femme avait regardé les papiers, mais ne sachant pas lire, n'avait pas su quoi en faire. Elle avait trouvé suffisamment d'argent liquide pour vivoter quelques jours. La blonde avait dû changer d'hôtel pour un moins cher, diminuer le nombre de repas. Si elle n'avait pas rencontré Russel, la blonde devait bien avouer qu'elle ne savait pas ce qu'elle serait devenue. Vivre à la belle étoile sur les routes, s'était dans ses cordes, mais la ville était tellement différente.

La demoiselle parcourait une fois de plus les rues de la ville, en ne sachant pas quoi faire. Un détail la perturbait: Russel subvenait à tous ses besoins élémentaires sans rien demander en échange.
Pour son maître, elle ne s'était jamais posée de questions. La gamine avait son rôle dans les activités de son maître. Le vampire décédé lui faisait faire quelques commissions. Elle se souvenait encore de la tête des transfuges, quand elle leur rapportait des têtes tranchées de rebelles pour venir récupérer la prime. La fille du soleil avait commencé ce genre de commission vers ses dix ans et avec des têtes qui étaient plus grosses que la sienne. Son maître s'occupait de la partie chasse, elle de l'après. Ils vivaient à deux, travaillaient ensemble. C'était dans la logique des choses, la situation correcte. À chaque fois, elle remettait toute la prime à son maître, qui décidait de lui en remettre une partie pour qu'elle puisse vivre. La somme reçut dépendait entièrement de la volonté du maître.
Cet équilibre n'avait plus cours aujourd'hui. Russel n'était pas un maître bis et le vampire le lui avait fait clairement comprendre. Il ne prendrait pas la place du disparut. Il avait pourtant jusque là subvenu à tous ses besoins, payé chacun de ses repas et même de quoi se vétir.

Solveig mit ses mains de ses poches et sortit toute sa fortune, qui se résumait à quelques pièces. La jeune femme ne pouvait pas demander de l'argent à son hôte. Les sous étaient une récompense à un travail. Elle ne pouvait pas recevoir de l'argent de sa part alors qu'elle ne faisait rien pour lui. Le rouge lui monta au visage. Elle repensa à la scène où elle avait osé se plaindre, émettre un souhait. Une telle audace... Pendant quelques secondes, la demoiselle s'immobilisa ne sachant plus où se mettre. Ce n'était plus possible de continuer comme cela. Elle ne pouvait décemment pas laisser cette situation se prolonger. À présent qu'elle était dans le monde figé, elle devait agir comme les gens de cet univers. Elle devait trouver un travail fixe...

Un sourire satisfait apparu sur le visage de la jeune femme. Elle avait résolu son épineux problème. Elle devait tout simplement travailler, comme ça Russel n'aurait plus besoin de tout prendre à sa charge. Oui, son maître ne l'avait pas élevé pour être un poids, il le lui avait dit une fois: Si jamais tu ne m'es pas utile, je te laisse derrière. La résolution était prise, il fallait à présent trouver du travail.

Les yeux de la demoiselle parcoururent la rue. Il y avait là plusieurs bars, boutiques et restaurants. Il y avait bien un de ces établissements qui voudrait bien l'accepter pour travailler. La jeune femme franchis plusieurs portes, s'adressant toujours au premier employé venu. Elle n'arrivait jamais en disant je veux du travail, son éducation lui interdisait une telle phrase. La blonde demandait toujours, avez-vous besoin d'un employé? Puis-je vous être utiles? Désirez-vous que je me mette à votre service.?Les interlocuteurs n'étaient généralement pas les bons et ils l'envoyaient directement voir le patron ou le responsable. Solveig essuya plusieurs refus mais ne se découragea pas. Elle ne trouverait rien si elle ne cherchait pas.

La blonde arriva devant un énième bar et n'hésitait toujours pas à rentrer et à poser ces questions devenues quotidiennes depuis quelques jours. Ce barman eu toutefois la gentillesse de lui donner un renseignement. Il connaissait un autre patron qui avait du mal à trouver des remplaçants. Son bar était situé en plein dans la cité et il cherchait des gens pour travailler la nuit. Peu d'humains prisaient ce genre de poste, même si le patron demandait à ses employés humains de venir avant le coucher du soleil et qu'il ne les laissait repartir qu'au petit matin, pour minimiser les risques. Il fit même un plan à Solveig quand elle avoua ne pas connaître le nom et le lieu du bar dont il lui parlait.

La demoiselle arriva avant la tombée de la nuit et l'ouverture officielle du bar. Elle pénétra dans le bâtiment en prononçant de multiples excuses et demanda s'ils avaient besoin de personnel. Le chef de l'établissement lui demanda son identité et comment elle était au courant. La jeune femme lui donna le nom de l'homme qui l'avait dirigé. Le patron l'observa avec un air mitigé et finit par soupirer. Il appela Flore et la présenta à Solveig. Elle était prise ce soir à l'essai et bosserait dans le même quartier que cette autre femme. Si tous se passait bien, il l'engagerait.

La serveuse prit alors en charge la blonde. La serveuse lui montre d'abord les vestiaire et lui trouva une tenue adéquate pour servir. Jupe noire courte mais élégante, chemise blanche et chaussures à talon. Sans poser plus de question la fille du soleil passa la tenue. Elle suivit sa collègue du soir dans la salle et commença à apprendre et ceux qui lui serait utile. Il restait peu de temps et pas mal de détails à mémoriser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Se tenir à carreau...ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Fallen † :: { Les Établissements } :: { Bars & Boîtes de Nuits }-